bestialité


bestialité

bestialité [ bɛstjalite ] n. f.
bestiautéXIIIe; lat. médiév. bestialitas
1Caractère bestial. animalité, brutalité, grossièreté.
2Vieilli Comportement sexuel déviant qui consiste à avoir des relations avec des animaux. zoophilie.

bestialité nom féminin (latin médiéval bestialitas) État, caractère bestial. Coït avec des animaux domestiques. ● bestialité (synonymes) nom féminin (latin médiéval bestialitas) État, caractère bestial.
Synonymes :
- animalité
- brutalité
- férocité
Contraires :
- délicatesse
- élévation
- idéalisme
- spiritualité
Coït avec des animaux domestiques.
Synonymes :

bestialité
n. f. état de quelqu'un qui a les instincts grossiers de la bête.

⇒BESTIALITÉ, subst. fém.
A.— Caractère, comportement qui assimile l'homme à la bête. L'ivrognerie conduit à la bestialité (Nouv. Lar. ill., Lar. 20e); la bestialité est inscrite sur son visage (Ac. 1932) :
1. Rabelais vous montrera, au milieu du XVIe siècle, la grossièreté fangeuse et la bestialité persistante des mœurs gothiques.
TAINE, Philos. de l'art, t. 1, 1865, p. 128.
2. ... ce fut comme un vent de démence qui passa et grandit peu à peu dans la chambre close. Une luxure les détraquait, les jetait aux imaginations délirantes de la chair. Les anciennes épouvantes dévotes de leur nuit d'insomnie tournaient maintenant en une soif de bestialité, une fureur de se mettre à quatre pattes, de grogner et de mordre.
ZOLA, Nana, 1880, p. 1460.
3. On imaginait le drame de ce voyage interminable dans l'ordure et la faim, l'horreur des nuits, la bestialité des étreintes, suprême consolation de ces malheureux, dont la révélation soufferte ou l'habitude consentie se lisait sur les traits de quelques gamines trop tôt frottées au mâle, et faisait luire dans leur regard un air de défi mélangé de lassitude.
AMBRIÈRE, Les Grandes vacances, 1946, p. 304.
B.— Commerce sexuel contre nature avec un animal. Le crime de bestialité (Ac. 1798-1932) :
4. ... dans la province de la Luxure, on relève, si je ne me trompe, le péché ordinaire, le péché contre nature, la bestialité, ajoutons-y, n'est-ce pas, la démonialité et le sacrilège.
HUYSMANS, Là-bas, t. 2, 1891, p. 34.
Rem. On trouve dans la docum. bestialitaire, subst. masc. Personne qui s'adonne à la bestialité. Et ils sont à cuire maintenant dans la fournaise, tous pêle-mêle avec les parricides, les bestialitaires et les athées (FLAUBERT, La Tentation de st Antoine, 1849, p. 328). Partic. emploi adj. Qui est contre nature. Je suis l'immondicité, la déesse des caprices obscènes et des accouplements bestialitaires (FLAUBERT, La Tentation de st Antoine, 1849, p. 374).
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — XIIIe s. bestiauté « acte qui assimile l'homme à la bête » (Gouvernement des rois, éd. Molenaer, 93, 21 dans T.-L. : si comme sont aucuns qui manjüent char d'omme et boivent sanc d'omme, et cele chose ne puet venir fors de grant bestiauté); 1370-72 bestialité (ORESME, Eth., 191 dans LITTRÉ : Il sont trois especes, c'est à savoir malice, incontinence et bestialité); 1680 en partic. (RICH. : Bestialité [...] Crime qui se commet avec des bêtes femelles et pour lequel on brûle).
Empr. au lat. médiév. bestialitas « caractère de ce qui est propre à la bête »; à rapprocher de la trad. d'Oresme : 1260-70 ALBERT LE GRAND, Eth., 7, 1, 8, p. 483 a, 48 dans Mittellat. W. s.v., 1457, 49. Bestiauté, forme demi-savante.
STAT. — Fréq. abs. littér. :85.
BBG. — PAMART (P.). Écriture artiste et créations verbales. Qq. glanes à travers le Journal des Goncourt. Vie Lang. 1970. p. 306 (s.v. bestialitaire).

bestialité [bɛstjalite] n. f.
ÉTYM. XIIIe, bestiauté; lat. médiéval bestialitas « ce qui est propre aux bêtes », de bestialis. → Bestial.
1 Caractère d'une personne qui se livre à ses instincts bestiaux. Animalité, brutalité, grossièreté. || La bestialité de l'assassin. (Une, des bestialités). Rare. Acte ou sentiment qui assimile l'homme à la bête.
1 Bienheureux ceux-là qui dépouilleront les bestialités !
d'Aubigné, Hercule chrétien.
Aspect bestial, apparence animale ou qui évoque l'animalité.
2 On ne voit plus de nuques tentantes ni de tempes vaporeuses, on ne voit plus que de petits mufles — mâchoires, menton, bouche, nez — qui prennent, cette année, un véridique et frappant caractère de bestialité (…)
Colette, la Vagabonde, p. 52.
2 Perversion (dite aussi zoophilie érotique et, autrefois, sodomie) qui consiste, pour un humain, à rechercher ou pratiquer des rapports sexuels avec un animal. || La bestialité était punie de mort chez les Hébreux.
3 La bestialité était estimée 250 livres (…)
Voltaire, Essai sur les mœurs, 127.
Rare. (Une, des bestialités). Acte bestial; spécialt, excès sexuel.
4 (…) des Esseintes reconnaissait, dans le sabbat, toutes les pratiques obscènes et tous les blasphèmes du sadisme. En sus des scènes immondes chères au Malin, des nuits successivement consacrées aux accouplements licites et indus, des nuits ensanglantées par les bestialités du rut, il retrouvait la parodie des processions, les insultes et les menaces permanentes à Dieu (…) alors qu'on célébrait (…) la messe noire, sur le dos d'une femme, à quatre pattes (…)
Huysmans, À rebours, p. 203.
CONTR. Civilisation, délicatesse, élévation, humanité.
COMP. Surbestialité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bestialité — Bestialité. s. f. Brutalité, action de beste, maniere de vivre en beste. C est une grande bestialité de ne suivre que ses sens. On appelle aussi, Bestialité, Le crime de ceux qui abusent des bestes …   Dictionnaire de l'Académie française

  • bestialité — BESTIALITÉ. s. f. Le péché qui se commet avec une bête. Le crime de bestialité …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bestialité — Bestialité, Bestialitas …   Thresor de la langue françoyse

  • Bestialité — Zoophilie Lithographie de Paul Avril (Sodomie d une chèvre faite par un Ancien Grec). La zoophilie, du grec ancien ζωον (zôon, « animal ») et φιλία (philia, « amitié » ou « amour »), est l attirance sexuelle d un… …   Wikipédia en Français

  • bestialité — (bè sti a li té) s. f. 1°   Acte de bête. •   Dans sa fureur, il [Albéroni] traita ces projets [de l échange de la Sicile pour la Sardaigne] de bestialité ; de fous et d abandonnés de Dieu, ceux qui les approuvaient, SAINT SIMON 491, 150.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BESTIALITÉ — n. f. Acte, sentiment qui rapproche l’homme de la bête. La bestialité est inscrite sur son visage. Le crime de bestialité, Commerce contre nature avec une bête …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • BESTIALITÉ — s. f. Commerce contre nature avec une bête. Le crime de bestialité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • bestialité — Union sexuelle entre la belle et la bête, fusion mythique, dont la copie pornographique est appelée zoophilie depuis 1886. Ce thème récurent des contes grecs et latins idéalise le penchant des dieux et des demi dieux pour la chair humaine mais,… …   Dictionnaire de Sexologie

  • bestialité —    Crime honteux que l’on commet avec une bête.        «Rien ne fut plus commun au moyen âge que ce crime que l’on punissait de mort quand il était patent et confirmé par le tribunal. Les registres du Parlement sont remplis de ces malheureux… …   Dictionnaire Érotique moderne

  • Bestialité —    см. Скотство …   Философский словарь Спонвиля